DSC_0683_modifiée

Nos lasagnes de potiron pimpées !

Hello les apprentis gourmets !

Vous l’avez demandé (enfin, ok, je vous l’ai un peu suggéré !!), la voici, la recette des lasagnes de potiron, dont le gout chaleureux a été pimpé par l’acidité des tomates confites. (<= cette phrase n’est pas très compréhensible, mais promis, je vais m’entrainer à parler le culinarien…)

Bref, la recette est chouette, et à peu près inratable. Ne soyez pas effrayés par la quantité d’ingrédients, la plupart sont déjà dans vos placards. Et lisez les notes en fin de page, je vous explique comment vous passer de ceux que vous ne voulez pas acheter (** sauf le potiron, si vous n’aimez pas… Changez de plat !). N’ayez pas peur non plus de la longueur de la recette, c’est parce que j’ai tout bien expliqué, en détail !

Les ingrédients (pour un plat de 4 personnes environ) :

  • De votre frigo/placard :
    • Pour les lasagnes :
      • 10 feuilles de lasagne sèches
      • 1 gousse d’ail
      • 1 cuillère à café de poivre en grain
      • 1 oignon blanc *
      • 2 verres de lait *
    •  Pour la crème au fromage :
      • 4 cuillères à soupe de crème
      • 1 cuillère à café de baies roses *
      • 20 g de tomates séchées (1/2 poignée)
    • Pour la béchamel :
      • 20g de beurre
      • 20g de farine
      • De la noix de muscade
    • 1 plat carré ou rectangle
  • A acheter :
    • Pour les lasagnes :
      • 650 g de potiron
      • ½ poignée de sauge séchée *
    • Pour la crème au fromage :
      • 100 g de féta *
    • Pour la béchamel :
      • 1 boule de mozzarella

DSC_0638 modifiée

La recette, en bref :

Attention, mesdames et messieurs, pour la première fois sur ce blog, une recette en 4 étapes, tadaaaaam. Comme d’hab, ce n’est pas très compliqué. Le seul écueil à éviter est de rater la cuisson des feuilles de lasagnes (puisqu’elles cuisent directement dans le plat à gratin). Cela peut vous arriver si elles ne sont pas assez imbibées. N’ayez pas peur de la béchamel, ce n’est pas sorcier. Juste un peu de patience. Avec beaucoup d’efforts, vous pourrez rater le mélange au fromage, vous couper un doigt en péluchant le potiron, ou mettre le feu à votre cuisine en allumant le four. Dans ce cas, allopizza.fr.

Donc, les grandes étapes :

  • Précuire le potiron dans le lait
  • Préparer la crème au fromage
  • Réaliser la béchamel
  • Monter les lasagnes

N’oubliez pas d’allumer votre four, à un moment donné : 180°.

La recette, dans les détails :

  • Précuire le potiron dans le lait :
    • Eplucher le potiron (Avec un économe, si la peau est peu épaisse. A l’aide d’un grand couteau, si la peau est un peu épaisse.) <= Ceci est l’étape laborieuse de la recette
    • Couper le potiron en tranche d’un petit centimètreDSC_0645_modifiée

     

    • Eplucher l’ail et le couper grossièrement
    • Mettre le potiron, la sauge, l’ail et le poivre en grain dans une casserole
    • Couvrir de lait, à niveau (c’est-à-dire, jusqu’en haut du potiron). Soit environ, deux verres de lait.DSC_0650_modifiée

     

    • Porter le mélange à ébullition, et laisser frémir 10 minutes. Le potiron doit être tendre, mais pas complètement mou (puisqu’il va recuire)
    • Lorsqu’il est à peu près cuit, filtrer le mélange, et conserver le lait. Il va vous servir pour la béchamel. (eeeeh oui, rien n’se perd !)

 

  • La crème au fromage :
    • Ecraser les baies roses. Avec un mortier, si vous en avez-un. Avec le plat d’un grand couteau, sinon.
    • Couper les tomates séchées en petits dés. En tout petits dés.
    • Réduire la féta en petits morceaux avec les doigts.
    • Mélanger la crème, la féta, les tomates séchées et les baies dans un bol
    • Rectifier l’assaisonnement (salez- poivrez, quoi !).

DSC_0670_modifiée

  • La béchamel (bientôt, en vidéo…(j’espère)) :
    • Dans une petite casserole, faire fondre le beurre, à feu moyen
    • Ajouter la farine, et remuer au fouet
    • Une fois la farine délayée, ajouter un tout petit peu de lait (celui des potirons). Ceci afin de dissoudre le mélange farine/lait en évitant les grumeaux.
    • Ajouter le lait doucement (mais en une seule fois), en continuant à fouetter
    • Au bout d’un moment, en raison de l’évaporation du liquide, le mélange va épaissir. Plus vous chauffez, plus il sera épais. La consistance est idéale (mais ca, c’est vous qui voyez), lorsque la béchamel nappe la cuillère
    • Détailler la mozzarella, et la faire fondre légerement dans la béchamel.

 

  • Extra étape :
    • Couper l’oignon blanc en fines lamelles

 

  • Le montage :
    • Disposer au fond du plat, un peu de béchamel
    • Recouvrez de feuilles de lasagnes
    • Poser dessus la moitié des tranches de potiron. Vous pouvez laisser les feuilles de sauge. Si vous craignez que le gout ne soit trop fort, retirez-les
    • Recouvrir de nouveau de lasagne
    • Puis de la crème de fromage
    • Puis re-de lasagnes
    • Disposer l’oignon coupé sur les feuilles, et recouvrir du reste du potiron
    • Poser une dernière couche de lasagnes
    • Enfin, verser la béchamel. Attention à bien en répartir sur toute les feuilles de lasagne (sous peine de cartonnage lasagnistique)

Faire cuire environ 30 minutes. Le plat est prêt lorsque la mozarella commence à gratiner.

DSC_0683_modifiée
A accompagner d’une salade verte, aux noix. Une sauce salade vinaigre de cidre/ huile de noisette, c’est le top ! Enfin, à mon avis, les lasagnes s’accordent aussi très bien avec du boudin noir, mais c’est moins végétarien…

 

 

Variations, conseils et explications pratiques quant aux ingrédients marqués d’une * :

  • Si vous utilisez un oignon jaune, il est préférable de les précuire avant, car ils sont plus forts.. Pas de magie, vous le couper en dés, et le faites cuire dans une poele avec un peu d’huile
  • Si vous voulez alléger un peu la recette, vous pouvez faire cuire le potiron dans un mélange eau/lait (moitié/moitié). Réalisez ensuite la béchamel avec ce liquide. La sauce prendra de la même façon, bien que le procédé soit un peu plus long. Vous pouvez tricher en ajoutant un peu de maizena. Bon, vu que c’est un poil plus compliqué, si vous avez peur de vous perdre, restez sur du 100% lait !
  • Si vous utilisez de la sauge fraiche, veillez à diminuer les doses. Elle est bien plus forte que la sèche. La sauge sèche se trouve dans les rayons tisane des supermarchés bio 
  • Si vous n’avez pas de baies roses dans votre placard, je vous conseille vivement d’investir. Elles se marient avec de nombreux légumes, mais aussi les poissons, viandes, ragouts… Un peu tout, quoi ! Son gout se rapproche du poivre, bien qu’étant plus léger, et plus parfumé. Et, si vous comptez revenir sur mon blog (« comment ca, jamais de la vie ?! »), vous le retrouverez dans de nombreuses recettes. Vu que moi, j’adore ca !
  • Vous pouvez remplacer la féta par de la ricotta, ou du fromage à tartiner, type philadelphia. Au cas où vous en auriez déjà dans votre frigo (« on dit réfrigérateur »  « oui, maman »)

Laisser un commentaire