modif2_DSC08149

Pommes à tartiner

Ou la meilleure façon d’optimiser 4 pommes pourrissantes murissantes.

Cette recette merveilleuse, je l’ai découverte il y a quelques mois… Entre la confiture de pommes (mais en beaucoup moins sucrée), et la pâte à tartiner (mais sans le combo chocolat/ noisettes), elle est au top sur du pain ou de la brioche pour le petit dèj (ouais, aussi en goûter, ou en dessert, j’avoue, je l’ai un peu saignée…) Et oui maman, pour de vrai, on peut même se passer de la couche de beurre, pour une fois !

En plus d’être délicieusement bonne, cette tartinade est en plus hyper simple à faire, et nécessite assez peu d’ingrédients ! Il faut juste être pourvu d’un mixer. Ainsi que de neuf ou dix doigts, pour éplucher les pommes.

 

Les ingrédients (pour un pot, environ) :

De mon placard :

– 2 cuillères à soupe de sirop d’agave (que vous pouvez remplacer par du sucre : muscovado ou brun de préférence, ou blanc, si vos placards sont vraiment vides)

– 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre

– 1 gousse de vanille

– 1 pincée de cannelle

 

A acheter :

– 4 pommes (de taille moyenne – de race indifférente (bon, les golden, c’est pas le top))

– 1 grosse cuillère à soupe de purée d’amande (blanche ou complète) *

modifiée_DSC08139

 La recette dans les détails et en bref

(comme c’est vraiment easy baby, je me dispense de la rubrique « en bref » – ou alors, ce serait « en bref du bref ». Bref) :

– Eplucher et couper les pommes en cubes

– Dans une casserole, mettre les pommes, le sirop d’agave, le vinaigre, la cannelle, et les grains de vanille (oui oui, à l’interieur de la gousse, c’est les grains – Ce blog est définitivement débutant friendly, :)). Ajouter 2 cuillères à soupe d’eau

modifiée_DSC08142

 

– Cuire à feu vif, pendant 5 minutes, en remuant régulièrement

– Mettre dans un mixer le contenu de votre casserole. Y ajouter la purée d’amande.

– Mixer.

– C’est prêt, et c’est delicious.

 

modif2_DSC08149

Cadeau bonus : votre cuisine sent la tarte aux pommes de mammie !

Conseil génial : j’ai fait des essais avec du fromage de vache frais et des noix, c’est pas mal du tout…

 

Focus on :

* la purée d’amande : certes, ça coute assez cher (« non, mais vous ne vous rendez pas compte du prix des amandes, cette année, ma p’tite dinde », dixit, la vendeuse du magasin bio arédien), mais dans cette recette, on n’en utilise qu’une petite quantité. Vous n’avez qu’à manger le reste du pot à la cuillère. Non, c’est mal, c’est extrêêêêêêmement calorique. Mais qu’est-ce que c’est bon !

Moi, je l’utilise des fois en dessert, quand je me lance des défis de cuisiner végétalien (Wooo, chacun sa passion, les gars !) : elle peut remplacer le beurre dans des gâteaux, des sablés ou des crumbles. Et en farfouillant sur les internets, on en trouve dans des plats improbables, comme des risotto ou de la mayonnaise…

Sachez cependant qu’elle se conserve longtemps, même entamée, à l’abri de la lumière. Si au bout d’un certain temps, l’huile remonte, pas de panique, il faut mélanger (coriacement), avec une cuillère.

 

Ah, et si ca vous interesse de savoir comment on fait la pâte à tartiner classique, et industrielle, la série product, produite par Arte retrace la fabrication de divers produits de consommation courante. (Merci Margotte). C’est là :

 

 

3 Comments

  • Margale Répondre

    Et aussi, avec de la purée d’amandes (et du sirop d agave)(mais je ne doute pas que tous les lecteurs de ce blog aient déjà couru en acheter), on peut faire du lait d amande ! Ca prend 2 secondes, c est bio, c est bon, et ça évite que de pôôôvres veaux de 3 semaines soient séparés de leur malheureuse mère pour qu on puisse sans vergogne y tirer tout son lait … Snif … Snif … Bweuuaaaaaehhbgfhjd (pardon je m égare)

  • Marie
    Marie Répondre

    Ah oui, c’est très malin. Ca me donne envie d’en faire :)

Laisser un commentaire